P1040903

J’adore la langue de bœuf que me faisait ma maman à la sauce madère, c’est tendre, fondant, un pur délice, et la sauce huummmm.

Ma maman m’ayant donné une langue, j’ai voulu essayer, mais bien sûr je n’avais pas de madère, j’ai donc tenté avec du Porto, et même si elle ne vaut pas celle de ma maman, elle était très bonne.

Pour cette recette, pour 4 personnes, il vous faut :

Pour faire cuire la viande

  • 1 langue
  • 2 carottes
  • 2 oignons
  • girofles
  • 1 verre de vinaigre
  • 3 feuilles de laurier
  • du thym
  • se, poivre
  • eau

Pour la sauce

  • du bouillon de cuisson
  • 20 cl de crème
  • 1 verre de porto
  • 50 gr de beurre
  • 50 gr de farine
  • 1 cœur de bouillon volaille
  • sel poivre

Mettre la viande dans la cuve du multicuiseur, mettre dessus les carottes épluchées et coupées en morceaux, 1 oignon et un autre piqué de clous de girofle, le vinaigre, le laurier, le thym du sel et du poivre et recouvrir d’eau. Fermer le couvercle et mettre en mode mijoter pour 3 heures.

Une fois ce temps écoulé, vérifier la cuisson de la langue qui doit être très tendre en piquant avec le couteau. Si ce n’est pas le cas remettre à cuire de la même façon pendant une heure de plus.

Là arrive le moment désagréable, il faut enlever la peau de la langue. Il vaut mieux le faire quand elle est chaude, car elle s’enlève facilement, alors qu’une fois froide, c’est plus compliqué. Donc n’hésitez pas à vous brûler les doigts pour retirer cette peau. Retirer aussi tous les morceaux qui vous semble moins beau et couper la langue en tranches. Réservez la.

Maintenant, toujours dans la cuve du multicuiseur, mais cette fois en mode frire, faire un roux. Mettre le beurre à fondre, puis rajouter la farine. Quand tout est bien mélangé, mettre du bouillon, petit à petit en fouettant bien (j’ai un fouet en silicone pour ça). Ajouter le cœur de bouillon, le porto, le sel et le poivre et mettre en mode bouillir en continuant de remuer jusqu’à ce que le mélange épaississe. Quand le mélange nappe la cuillère, ajouter la crème puis la viande et laisser mijoter encore une heure (ce n’est pas obligatoire, vous pouvez le servir de suite).

Je l’ai servi avec des shiratakis de konjac et nous avons adorés.

P1040911

 

 

Publicités